Crapaud commun

Espèce protégée, à surveiller.


crapuad commun Le crapaud commun passe l'hiver bien à l'abri au fond d'un terrier emprunté à un mammifère, sous un tas de bois, dans une grange, sous un tas de fumier... Les cachettes ne manquent pas. Il préfère néanmoins les endroits sec pour hiverner convenablement. Au printemps, durant la nuit ou par temps humide, le crapaud sort de son nid pour reprendre une activité normale et commencer à se nourrir. Il a une petite préférence pour les fourmis, lombric, mais apprécie toutes sortes d'insectes et invertébrés. Les abeilles sont un met de choix pour le crapaud. Bien souvent, à la nuit tombée, il se poste près d'une ruche et se délecte des abeilles ouvrières voulant rentrer. Durant la journée, le crapaud rentre à l'abri sous un tas de feuilles, dessous un tas de bois, ou encore sous une palette en attendant la nuit suivante.

Très sensible à l’altération de son habitat « mosaïque », le Crapaud commun est une espèce parapluie : sa présence est signe d’un habitat fonctionnel, pouvant abriter nombre d’espèces protégées comme la Grenouille rousse ou le Triton alpestre. Comme la majorité des amphibiens, il est strictement protégé en France.

Protection européenne : Convention de Bern – annexe III Protection nationale Liste rouge française – espèce à surveiller

1 véhicule par minute induit une mortalité de 90% de la population locale migrante. Le Crapaud, très fidèle à la marre qui l’a vu naître, sera fortement menacé si sa marre est asséchée.